• Accueil
  • > Ma rencontre avec Aimé Césaire

Ma rencontre avec Aimé Césaire

aimcsaire.jpg 

Le 10 février 2006, j’ai eu l’immense honneur de rencontrer Aimé Césaire. J’étais accompagnée de mon frère qui lui aussi souhaitait rencontrer ce grand homme. Cette visite avait pour but de lui offrir mon ouvrage ( la Martinique et la Grande Guerre) et de discuter avec lui de l’histoire de la Martinique. Nous avons longuement échangé. 

Aimé Césaire m’était familier car mes parents sont foyalais de souche. Ma mère est de Sainte-Thérése et mon père de Trénelle. Souvent je les entendais parler d’Aimé Césaire avec respect. Mon père racontait qu’il avait beaucoup fait pour la population surtout pour celle de Trénelle. Je leur demandais de m’expliquer comment cet homme était aussi apprécié et ils me répondaient que Césaire était proche des gens, surtout des plus humbles d’où sa popularité. J’ai donc grandi à Fort-de-France en entendant parler de lui en bien. 

J’ai découvert le poète et écrivain grâce à Mme Darsières, que je ne remercierai jamais assez. C’est elle, en classe de première au Lycée de Bellevue, qui m’a fait découvrir l’œuvre d’Aimé Césaire. Cette enseignante m’a fait comprendre la pensée de Césaire et ce qu’est la négritude. 

A l’annonce de la mort de Césaire, j’ai eu une très grande tristesse. J’ai appelé mes enfants (5 et 8 ans) et je leur ai expliqué que la Martinique venait de perdre un grand homme et j’ai ajouté que c’est cet homme qui a fait comprendre aux Noirs qu’il fallait être fier d’être Noir, qu’il fallait être fier d’être Martiniquais. Je leur ai demandé alors de ne jamais oublier cela. 

Avec mes élèves de terminale Bep, nous avons mis en place une mini-exposition consacrée à la vie de Césaire. Nous avons affiché dans toutes les salles de classes, à la vie scolaire et dans la salle des professeurs, les deux citations suivantes: - « Négre je suis, Négre je resterai »  - « Le crayon de Dieu n’est pas sans gomme » Et nous avons demandé aux élèves et au personnel d’expliquer ces citations. Avec une classe de Terminale Bac Pro, nous avons longuement discuté de la vie de Césaire et du concept de la négritude.  Je tenais à lui rendre cet hommage car c’est un homme que j’appréciais pour son action politique et intellectuelle. Je lui dis au revoir et MERCI. 

Sabine ANDRIVON-MILTON 

Aimé Césaire le 10 février 2006
Album : Aimé Césaire le 10 février 2006

3 images
Voir l'album

5 Réponses à “Ma rencontre avec Aimé Césaire”

  1. Gérald dit :

    Bonjours Tatie .C’est Gérald.Voir quelqu’un de ma famille rencontrer un des hommes les plus important dans l’histoire française mais extrêmement plaisir.Je trouve qu’on devrait parlé tout de ces hommes politique Antillais et Africain dans l’ histoire française .J’ai remarqué que les homme politique Antillais et Africain ne sont jamais citer alors qu’il devrait l’être .Par exemple en cours j’insiste en demandant ce qui se passait aux Antilles pendant la Révolution.

  2. Timothine dit :

    Merci pour cet émouvant témoignage ! Cette rencontre doit être très marquante pour vous…
    A l’Université, j’ai également réalisé avec une amie une exposition de poèmes d’Aimé Césaire : elle se promène de bibliothèque en bibliothèque : voir http://timothine.unblog.fr/2008/05/16/aimez-cesaire/

    Connaissez-vous Jean-Philippe Omotunde ? C’est un historien (guadeloupéen ?) que je suis allée écouter lors d’une conférence sur la traite négrière et l’esclavage, et j’ai appris l’effroyable mensonge que les européens entretiennent autour de ces sujets épineux. C’est un sacré personnage… Il nous a renvoyé au site Africa Maat que vous connaissez peut-être déjà

    Bonne continuation

    Timothine, étudiante en Lettres Classiques

  3. rencontres femmes dit :

    Merci pour cet histoire tres interessante!

  4. Wora dit :

    Bonjour,

    Je viens de récupérer une image d’Aimé Césaire apparemment en votre compagnie, que j’ai l’intention de convertir en stéréoscopie (3D) en prévision d’une éventuelle exposition pour le centenaire de la naissance de Césaire. Je suppose que vous connaissez l’auteur de la photo car il me faudra son feu vert éventuellement.

    Pour vous adresser la photo retouchée, il me faudra une adresse mail et, de votre part, il vous faudra une paire de lunettes bicolores (rouge/cyan).

    Cordialement.

    Wora

  5. Monsieur ou Madame WORA,
    La photo m’appartient et je vous autorise à l’utiliser pour votre exposition.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

 

Ecology Brazil |
Vive la Résistance. |
Fan club de stéphane auer |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | culture G
| société civile
| Pour La Justice Sociale