Les actions de l’historienne

Posté par andrivonmilton le 2 janvier 2007

diversdecembre2006170.jpgDepuis 2005, Sabine Andrivon-Milton milite pour que les municipalités rajoutent les noms des soldats oubliés sur les monuments aux morts. En effet, l’historienne a découvert que près de 150 noms de soldats avaient été oubliés et n’étaient pas inscrits sur les monuments aux morts.

 

Plusieurs municipalités ont déjà réparé l’oubli ( Vauclin, Le Robert, le Carbet, Sainte-Marie, Le Gros-Morne, Le Lorrain, Fond Saint-Denis, Diamant, Rivière-Salée, Sainte-Anne) mais il reste encore quelques communes qui ne se sont pas encore manifestées ou qui ont reporté leur action à une date ultérieure.

articlefasurriviresale.jpg

 

articlefasurlelorrain.jpg

 

articlefasurfondsaintdenis1.jpg

 Liste des communes qui doivent encore rajouter les noms des soldats: Lamentin (13), Saint-Esprit (2), Rivière-Pilote (3), Morne-Rouge(7), Macouba(1), François(20), Basse-Pointe(3), Ajoupa Bouillon(5), Anse d’Arlet (5)

 

2 Réponses à “Les actions de l’historienne”

  1. christian carolina kiedy dit :

    j’espère que les martiniquais sont très sensible à vos travaux

  2. ROYER Daniel dit :

    Madame,
    Je découvre ce jour votre action sur la mémoire des engagés martiniquais pendant la Grande Guerre.Ceci m’intéresse fortement car j’ai été à l’origine du dévoilement, le 11 novembre 2018, d’une plaque sur le monument aux morts de la ville de Choisy-le-Roi, « en mémoire des combattants venus du Monde entier, et notamment d’Afrique, qui sont morts pour notre liberté ». L’idée était non seulement de rendre hommage de manière symbolique à ces combattants mais aussi de faire du monument aux morts un lieu où les nouvelles générations choisyennes venues d’ailleurs, et notamment des territoires autrefois colonisés, puissent venir honorer la mémoire de leurs parents, grands-parents ou arrière grands-parents ayant combattu au cours des deux derniers conflits mondiaux. Cette année, lors du premier anniversaire du dévoilement de cette plaque, une jeune fille issue d’une famille marocaine a lu un témoignage émouvant sur l’un de ces combattants récemment disparu.Les associations d’anciens combattants-mémoire et les associations de solidarité internationale-migrants, que j’ai réunies à cet effet, ont bien l’intention de perpétuer ce souvenir par la lecture de témoignages chaque année, le 8 mai et le 11 novembre.Je suis donc très intéressé par vos travaux et par les témoignages que vous avez recueillis. Il se trouve que je serai en vacances à la Martinique (au Marin), du 20 décembre au 8 janvier. S’il était possible de vous rencontrer à cette occasion, cela me ferait le plus grand plaisir. Il faudrait pour cela, si vous en étiez d’accord, que vous m’indiquiez vos coordonnées. Je dois vous dire également que je suis très attaché à la Martinique où j’ai effectué mon service national. Rattaché au 33ème RIMA, j’étais affecté au lycée Schoelcher (1965-1967). J’y retourne régulièrement en vacances avec ma famille. Avec tous mes remerciements, et très cordialement.

Laisser un commentaire

 

Ecology Brazil |
Vive la Résistance. |
Fan club de stéphane auer |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | culture G
| société civile
| Pour La Justice Sociale